Sunday, July 02, 2006

Une surprise d'anniversaire

Oswald rentre à la maison.
Mais dès qu’il ouvre la porte, l’appartement s’illumine et des dizaines de voix crient «Joyeux Anniversaire!». Il y a des invités partout ! Mais qui les a invités ?

Oswald n’a pas beaucoup d’amis, tout au plus des collègues de bureau et qui ne sont pas vraiment du genre fêtard. Et pourtant, ils sont tous là. Puis il y a sa famille, qu’il n’a pas revue depuis des années: ses parents, son frère, mais aussi des oncles, tantes et cousins dont il se souvient à peine. Dans un coin, en chaise roulante, une vieille parente difficilement identifiable bave en silence. Quant au reste des invités, il ne les reconnaît pas du tout.

Il faut pourtant dire quelque chose, montrer une réaction quelconque… Tous les regards sont rivés sur lui. Enfin, une dame boudinée dans un tablier graisseux, s’avance vers lui, les bras ouverts. Oswald est bien forcé de lui donner l’accolade. Sa forte odeur de viande crue la lui fait soudain reconnaître: c’est la bouchère du supermarché en bas de la rue. Qu’est-ce qu’elle fait là?

Mais Oswald n’a plus le choix: il va falloir embrasser tout le monde, remercier tout le monde, parler à ces inconnus. Des bras l’étreignent, des odeurs différentes lui agressent les narines (tabac, produit de lessive, épices, naphtaline, transpirations âcres ou fades, chewing-gum). Etrangement, c’est surtout grâce à elles qu’il commence, peu à peu, à reconnaître les gens: l’odeur de bière et de violette, c’est la fille qu’il a abordée la semaine passée dans un bar; et voici madame Ramseier, son ancienne voisine au parfum de ratatouille: petit, il avait beaucoup joué avec son fils, comment s’appelait-il déjà? D’ailleurs il est là aussi: c’est le petit monsieur tout rond qui sent le pet mal aéré.

On met de la musique. Oswald danse avec sa mère, puis avec la petite camarade dont il était tellement amoureux à treize ans (elle a bien grossi depuis). Il fait même un tour de valse avec la vielle dame en chaise roulante. Le facteur lui offre un cigare, le dermatologue qu’il a vu il y a trois ans lui apporte un morceau de tarte. Les invités l’entourent, le regardent. La fête continue jusqu’à deux heures du matin.

Mais soudain, toutes les lumières s’éteignent et Oswald reste planté au milieu du salon, un cigare à la main, un coupe de champagne dans l’autre. Silence. Il voudrait dire quelque chose, mais il sent qu’une deuxième surprise se prépare. Une voix d’homme, grave et posée, se met enfin à parler dans le noir.

«Ce cadeau d’anniversaire, Oswald, nous a demandé des mois de recherches, de lettres, de coups de téléphone. Ce fut une véritable tâche de détective que de fouiller dans ton enfance, dans ton adolescence, dans ta vie d’adulte pour retrouver toutes les personnes qui t’ont côtoyé un jour ou l’autre, de loin ou de près. Certaines d’entre elles, dont sans doute tu te souviens à peine, se sont déplacées de très loin et à leurs frais pour venir jusqu’ici. Mais nos efforts ont été récompensés, car nous voici enfin tous réunis, nous tes amis d’enfance, tes collègues de bureau, ta famille, tes anciens professeurs ou même simplement des gens que tu croisais dans la rue, de temps en temps. Tous venus te dire, d’une voix unanime bien que, sans doute, motivée par des raisons fort différentes, que tu es un connard».

Un par un, les invités s’en vont.

17 Comments:

Blogger melinda said...

You are the real deal, and I definitely need to study. Fancy giving Japanese a go? I've just started learning Spanish, but I'm afraid that all I can say right now are things like," It's hot today," "I have 300 rubles," and "I am German." I suppose one has to begin somewhere.

Thanks for your comment about my blog yesterday. I really appreciate it!

4:02 AM  
Blogger Shaman Dandulla said...

You'r too kind, and I am flattered!
Japanese... why not!
well... in a hot day 300 rubles might buy you a chilled vodka...

8:23 AM  
Anonymous GreyGuy said...

Super! On peut bien dire que la fin de votre histoire est aussi spéctaculairement inattendue que rigolo! Hahahahahahaha!

10:02 AM  
Blogger EuroYank said...

I just wanted to let you know this post is written in French.

11:48 AM  
Blogger Shaman Dandulla said...

Gosh! how did that happen Euro?!!

2:25 PM  
Blogger Shaman Dandulla said...

merci greyguy, heureusement que les francophones apprécient... :-)
p.s. excellent ton post du chat cynique!!

8:44 AM  
Blogger melinda said...

Okay, I have a propostition for you: I'll send you a word - let's start with words - in Japanese a day, and you teach me a word (you see I'm not very ambtious) in French or Italian in exchange. What do you say?

We should both study over chilled vodka.

11:44 AM  
Blogger Shaman Dandulla said...

That’s a deal Melinda!!!
Ubriaco (masculine) Ubriaca (feminine) Drunk. May be... after a good meal one can be a little bit drunk, so a woman would say sono (I am) un po’ (a little) ubriaca (drunk)…
I guess that this is the beginning of a long friendship Melinda;)

1:34 PM  
Anonymous GreyGuy said...

soûl (masculine - pronounced soo), soûle (feminine - pronounced sool.

Je suis soûl/soûle - I am drunk

(except I don't drink)

4:04 PM  
Blogger melinda said...

You say sono un po’ ubriaca/o, I say rakuen (paradise) ni iru (I am) yo (hey!).

1:16 AM  
Blogger melinda said...

You say sono un po' ubriaca/o, I say rakuen (paradise) ni iru (I'm in) yo (hey!). All prelapsarian imagery aside, a more literal way to express a state of inebriation would be yoparachatta mittai (I think I'm drunk).

Please feel free to add my site to your list, and I'll do the same! See you next time with tomorrow's "word".

P.S. Thanks to Grey for the French tip!

7:57 AM  
Blogger TeamPlayer said...

Love the idea of a blog in multiple languages. Since we're having a language exchange, I'll add my 2 cents:

Spanish:

borracho(masculine)/borracha (feminine)= drunk

Portuguese:

bêbedo (pronounced bêbedu)(masculine)/ bêbeda (feminine) = drunk

Russian:

пьяный [pyaniy] (masculine) пьяная [pyanaya] (feminine) = drunk

8:16 PM  
Blogger Shaman Dandulla said...

Benvenuto a bordo Teamplayer! (welcome aboard mate) and if you enjoy some good old Portuguese song, then have a go on the mp3 in the sidebar… I’m sure you’ll enjoy it, although, it is probably much better when one is bêbedo /da…

10:38 PM  
Blogger TeamPlayer said...

Grazie! I will make sure to check out the song, even if sóbrio (sober) when I do

Thanks for visiting my site as well!

12:04 AM  
Blogger Shaman Dandulla said...

prego, e' stato un piacere!

12:08 AM  
Anonymous con said...

c'est drôle ce con-te

9:37 PM  
Blogger Shaman Dandulla said...

mer-ci (pour le -te) :-)

6:08 PM  

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home